Fractions non-cellulosiques de la biomasse

Etude publiée en novembre 2017

La valorisation de la biomasse lignocellulosique par fractionnement chimique est une réalité industrielle, notamment dans les secteurs de la papeterie et des biocarburants de deuxième génération. Cependant, dans la plupart des filières de valorisation de la biomasse ayant atteint le stade du marché, des trois familles de fractions naturellement disponibles dans la biomasse, seules les celluloses font l’objet d’une valorisation systématique.

Les deux fractions lignines et hémicelluloses ne font l’objet que de démarches de valorisation à faible intensité, notamment thermique. Cette situation est dommageable aux filières biosourcées : dans une perspective de chimie durable puisque l’ensemble des fractions sous-valorisées représente jusqu’à 65% de la matière disponible ; dans une perspective économique, car si les potentiels chimiques des lignines et des hémicelluloses sont complexes à réaliser, ils sont réels.

Contexte et principes de l’étude

Stratégies de valorisation 

Hemicelluloses
– Approches
– Opportunités en C5 le Xylose
– Les challenges de la valorisation des hémicelluloses

Lignines
– La lignine ou les lignines
– Potentiel économique de la lignine
– Situation de la recherche
– Situation de la lignine
– Stratégies de valorisation

Synthèse 

Infos pratiques

Détails sur l’étude

Langue : Français
Format : PDF
Nombre de pages : 29

Documents à télécharger

Fractions non-cellulosiques de la biomasse

Gratuit Télécharger

SUIVEZ NOS ACTUALITÉS ET ÉVÈNEMENTS

Je souhaite m'inscrire à la newsletter Allenvi
newsletter Please enter valid email address Adresse e-mail est invalide Ce champ est obligatoire